NBA : Combien de All-Stars les Celtics auront-ils cette année ?

La saison entamée depuis un peu plus d’une semaine, arrêtons de se poser les questions à la con pour savoir qui sera champion (bisous Antoine, Marin et Tom). Soyons un peu original, non ? Alors projetons-nous mi-février 2019, rendons-nous à l’aéroport Charlotte-Douglas en Caroline du Nord, et voyons qui descend de l’avion en provenance de Boston pour disputer le 68ème All-Star Game.

Ils sont sûrs d’y être

Pas de surprise pour ceux qui ont déjà leur ticket d’entrée au Spectrum Center de Charlotte. Sauf blessure grave, Kyrie Irving et Jayson Tatum devraient représenter les nains verts. D’un côté, Uncle Drew fait toujours partie des tops players de la grande Ligue et devrait, sauf cataclysme, participer à son 6ème All-Star Game en 7 saisons. De l’autre côté un p’tit jeunot que vous connaissez tous, Mister Jayson Tatum. Celui qui a fini dans la NBA All-Rookie First Team la saison passée est devenu plus qu’un sérieux prétendant à cet événement mondial. Même si la concurrence sera rude, celui qui s’est entraîné tout l’été avec Sir Kobe Bryant va brainfuck de nombreux fans de balle orange au moment de choisir les futurs All-Stars.

Ils grattent à la porte

S’il y en a bien un qui fait les yeux doux aux futurs votants, c’est Gordon Hayward. Malgré sa saison blanche l’année dernière due à une cheville qui a fini en équerre dès les premières minutes de la saison, l’ailier de 28 ans retrouvera sans doute son top level cette année, et on espère, les 20 points de moyenne qu’il claquait trois saisons durant du côté de l’Utah auparavant. Un autre coéquipier d’Hayward garde le All-Star Game dans un coin de sa tête. Il s’agit d’Al Horford, déjà présent à cinq éditions au cours de sa carrière, dont celle de la saison passée. Indispensable à Boston durant les absences combinées d’Uncle Drew et d’Hayward, auteur d’une campagne de playoffs exceptionnelle, Horford ne semble pas si handicapé par son jeu jugé peu sexy et son physique de tortue. Il fait le taf’ dès qu’il est sur le parquet, et c’est tout ce qu’on lui demande.

On y croit pas trop, mais sur un malentendu…

Ca devrait être difficile pour lui, mais comment ne pas penser à Jaylen Brown, auteur d’une superbe saison l’an passée, notamment après le break All-Star, tournant à 18 points de moyenne aux dernières playoffs. S’il continue sur sa lancée tout en hissant davantage son niveau de jeu, il pourrait largement dans les prochaines années prétendre à une place d’All-Star, mais ça semble compliqué pour cette édition. Enfin, les Marcus (Morris et Smart) ainsi que Terry Rozier ne seront pas de la partie cette saison. Malgré leurs très bonnes prestations, leur manque de temps de jeu leur fait défaut. Pour Smart et Rozier, leur jeune âge (24 ans) reste un avantage pour espérer participer au All-Star Game au moins une fois dans leur carrière, à l’avenir.

@plcnhugo

Allez les p’tits loups, mouillez-vous !

Tag(s) associé(s):