Barça 5 – 1 Real : Les notes du Clásico

Comme pour tous les grands matchs, on vous propose nos notes des joueurs. Pour mieux comprendre, voici notre barème: 

0 : On ne pensait pas que c’était possible...  
1 : Scandaleusement nul 
2 : Difficile de faire pire 
3 : Un non match 
4 : Doit faire mieux 
5 : Match correct 
6 : Bon match 
7 : Très bon match 
8 : Superbe match 
9 : Match fabuleux 
10 : On ne pensait pas que c’était possible !

Les notes du Barça

par Hugo Palacin
Ter Stegen : 6
Difficile à noter, tant il aura peu été alerté. Impuissant sur le but, il s’est surtout fait remarquer sur ses relances toujours propres et précises.
Roberto : 7
Invisible en première période, il a eu un apport offensif incroyable en seconde période, auteur de deux caviars pour Suarez.
Pique : 5
Complètement statique sur le but comme un mec bourré sur la piste de danse à 5 heures du mat’. Heureusement que Benzema n’était pas dans un grand jour.
Lenglet : 7
Il a su remplacer Big Sam au pied levé, et a rassuré tout le peuple Blaugrana. Il a également distillé des ballons de grande qualité.
Alba : 8
Ok, il avait un mec dégueulasse en face de lui, mais quelle première période… Défensivement, c’est fort, offensivement, c’est très fort.
Busquets : 7
Dès qu’il a le ballon, les Blaugranas perdent la moitié de leur stress. Constant, c’est la pièce maîtresse de cette équipe, il l’a encore montré ce soir.
Rakitic : 8
Franchement, ce soir, il nous a fait oublier qu’il n’y avait plus Iniesta au Barça. Il a bouffé Modric dans le duel entre croates.
Arthur : 6
Il s’impose petit à petit dans le milieu de terrain catalan. Il a fait preuve d’une très grande lucidité, et de beaucoup de justesse dans ses transmissions.
Rafinha : 6
Difficile de jouer à la place du meilleur joueur de l’histoire. Il n’a pas toujours fait les bons choix, mais a tout de même pas mal apporté devant.
Coutinho : 6
Difficile de le juger car il a alterné entre bonnes périodes et trous noirs. Par contre, va falloir bosser les corners petit couteau.
Suarez : 9
Il est chiant, il râle, il court pas, il fait tout le temps la gueule, c’est celui qui fait le moins d’efforts. Mais il claque un triplé. Donc je ferme ma gueule.

Les notes du Réal

par Edgar Groleau

Courtois : 4
Une note qui fait mal pour un joueur à qui on n’a pas grand chose à reprocher. Mais bon, 5 buts pour un gardien c’est quand même moche. Le belge peut une nouvelle fois avoir le seum ce soir.
Ramos : 4
Auteur d’un très mauvais début de match qui n’aura pas mis en confiance son équipe, le capitaine n’a pas été à la hauteur dans ce Clásico. Pas du grand Ramos ce soir.
Nacho : 3
Le plus mauvais joueur ce soir, il aura très fortement participé à la superbe prestation de Jordi Alba, à qui il aura laissé une piste de 100 mètres de libre la plupart du match, notamment sur le premier but. Nul.
Varane : 4
Fautif malheureux sur le pénalty de Suarez, il n’aura pas eu l’occasion de se rattraper en deuxième période après avoir été remplacé à la mi-temps par Lucas Vasquez.
Marcelo : 6
Symbole de la renaissance madrilène en début de deuxième période, il a réduit l’écart et redonné de l’espoir à son équipe. Remplacé par Mariano Diaz à la 82ème.
Kroos : 4
Pas à la hauteur ce soir, il n’aura jamais pesé sur ce match. Décevant.
Modric : 4
Pas mauvais en première mi-temps, il aura été trop seul dans le jeu inexistant du réal sur cette période. Il pourra s’en vouloir après avoir touché le poteau et raté l’occasion de revenir à 2-2 à la 55ème.
Benzema : 5
Bon quand il a le ballon, notamment sur le but du 1-0 il aurait pu être l’un des hommes du match coté réal s’il n’avait pas raté lui aussi la balle du 2-2 a la 68ème. Comme souvent, il lui manque l’éfficacité.
Casemiro : 4
L’homme invisible. On n’a rien à dire sur son match et c’est bien ça le problème.
Isco : 4
Lui aussi trop peu présent dans le jeu en 1ere mi temps, il s’est réveillé en deuxième mais est resté trop imprécis.
Bale : 3
Il n’aura jamais pesé sur la défense Barcelonaise, même lorsque le Réal était mieux après la pause. Remplacé par Asensio à la 77ème. Décidemment, on ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui, il était aussi présent ce soir qu’à la coupe du monde cet été.

 

Publicités