iPhone Xr: cop or drop?

Disponible depuis quelques jours déjà, la nouvelle entrée de gamme d’Apple fait beaucoup parler d’elle. Les différents réseaux sociaux, dont Twitter, s’enflamment et certains vouent un culte à ce nouveau smartphone tandis que d’autres le malmènent. Dans ce flot incessant de Tweets et de vidéos Youtube contradictoires, nous ne savons plus quoi penser du petit dernier de la firme américaine. Revenons sur les spéculations, analysons et voyons ce qu’il en est vraiment.

Un design attendu

Très demandé, et même adulé lors de sa sortie, l’iPhone Xr a tout d’un esthétisme attendu depuis longtemps. Depuis 2013, avec la sortie de son iPhone 5c, Apple n’avait pas renouvelé sa gamme colorée et avait gardé des tons sobrement classiques. C’est aujourd’hui chose faite, l’iPhone Xr se décline en 6 couleurs. Des couleurs pastel qui gardent une certaine sobriété contrairement à celles de 2013. Autre nouveauté, l’entrée de gamme est d’une taille s’approchant de celle d’un iPhone 8 Plus, pas d’autre iPhone « économique » plus petit.

C’est vrai. Lorsque l’on prend en main l’iPhone Xr pour la première fois, on pense que l’on n’arrivera pas à soulever celui-ci. La première impression que nous avons eu est effectivement  celle d’avoir un objet massif, lourd dans les mains. Il tient cependant bien dans celle-ci, ne glisse pas, mais le changement de matières entre le verre et les bords en aluminium – le même que celui des anciens iPhones – rend une sensation assez désagréable. Première prise en main oblige, une question d’habitude s’impose.

Un iPhone survitaminé

Les premiers tests effectués – notamment ceux des professionnels de 01net –  sur cet iPhone laissent entrevoir une machine de guerre en approche. Il y a en effet beaucoup d’iPhone 8 dans l’iPhone Xr, et on sait que l’iPhone de 2017 avait des performances pouvant être aussi puissantes que celle d’un MacBook Pro.

Des performances de haut niveau qui apportent une fluidité avec en plus un écran qui améliore le scrolling. Nous n’irons peut être pas jusqu’à dire que c’est un iPhone 8 déguisé puisque la batterie de l’iPhone Xr est la plus puissante qu’un iPhone n’ait jamais portée. Ce plus apporte une autonomie bien supérieure aux autres iPhones de 2018, celui-ci pouvant tenir jusqu’à 11h26 en surfing web, presque 2 heures de plus que l’iPhone Xs.

L’écran: plus grand sujet de discorde

Attaquons maintenant l’un des points sensibles de cet iPhone Xr. Contrairement à ses deux grands frères, l’iPhone arbore une dalle LCD. Ceci implique des noirs bien moins profonds suggérant ses bords assez épais.

L’écran a en effet été fortement critiqué lors de son annonce. Comment, en 2018, Apple pouvait pondre un iPhone avec une dalle LCD d’une qualité seulement Haute Définition. Il faut savoir que la résolution ne fait pas tout, et n’est même qu’un chiffre. Apple se permet de faire une telle concession car il sait que son savoir-faire sur les dalles LCD est pour le moment inégalable. L’iPhone Xr porte un écran avec une luminosité bien meilleure et une colorimétrie – fidélité des couleurs – bien mieux maitrisée que celle de l’iPhone Xs qui porte une dalle OLED. Dans un deuxième temps, l’iPhone a bien moins de pixels à afficher que ses deux grands frères et par conséquent le processeur graphique, ayant moins de travail à effectuer, s’en donne à coeur joie. De la même manière, la dalle LCD HD, qui – rappelons le – a moins de pixels à afficher, économise l’énergie du smartphone. Conclusion : si vous regardez votre iPhone à plus de 30 centimètres de vos yeux, la dalle HD ne vous posera aucun problème puisque vous n’arriverez pas à distinguer les pixels, et si la profondeur des noirs n’est pas votre priorité, l’écran n’a alors aucun défaut pour vous.

Verdict

Avec ces nouvelles fonctionnalités qui s’ajoutent à FaceID, à un appareil photo très efficace et un écran quasi bord à bord, le prix de l’iPhone Xr reste dans la continuité des anciens iPhones. Il faudra cependant s’habituer à l’aspect massif du téléphone et ne pas s’attendre à une grande profondeur des noirs qui rend les bords de l’iPhone vraiment visibles. Un autre point nous chagrine tout de même, les adeptes du 3D Touch devront s’habituer à appuyer plus longtemps sur leur écran puisque cette technologie n’existe plus, laissant place à l’Haptic Touch: un appui long suivi d’un retour haptique. Mis à part ces quelques détails, l’iPhone Xr est un très bon smartphone qui vous mettra à jour sur la planète tech 2018. Apple fait du Apple quant à son prix, mais propose un smartphone bien plus avancé pour les mêmes tarifs que les années précédentes. Il faut rappeler aussi que vous n’achetez pas qu’un iPhone, mais aussi IOS. C’est donc un cop pour la rédaction qui reconnait les prouesses technologiques de l’iPhone Xr faisant de lui le digne successeur des iPhones 8 et 8 Plus.

Publicités