Apple sort des folies en cette fin de mois d’octobre

Depuis 2016, Apple n’avait fait qu’une conférence en fin d’année pour présenter tous ses nouveaux outils. C’est en 2018 que la firme américaine reprend ses vieilles habitudes et, après avoir laissé le monopole aux iPhones, elle vient nous présenter ses autres nouveautés. On vous debrief fraîchement la toute dernière keynote d’Apple.

Un nouveau Mac Book Air à deux doigts d’être intéressant

Il était temps. Tim Cook a introduit la Keynote avec la mise à jour du Mac Book Air qui n’avait pas été touché depuis 2011. Le nouveau notebook de la firme fait peau neuve avec un design plus fin et plus propre ressemblant à celui d’un certain MacBook 2015. Il dispose enfin d’un écran retina, de deux ports USB-C et d’une prise Jack qui n’a pas encore disparu. Les bords en aluminium autour de l’écran laissent place à des bords noirs bien moins disgracieux. Le nouveau venu embarque le même clavier dernière génération et un large trackpad pour le même confort d’utilisation que le Mac Book Pro. Il ne déroge pas à la règle : comme l’ancienne version, la batterie tiendrait largement la journée selon Apple. Fait étonnant, le Mac Book Air est désormais doté de Touch ID, tandis qu’Apple remplace celui-ci par Face ID sur tous ses autres appareils. Il semblerait qu’il y ait une impossibilité technique de ce point de vue ci. Cependant, le prix du nouveau Mac Book Air est particulièrement élevé : 1 199$. En prenant en compte les taxes imposées en Europe et en France, il serait presque préférable de prendre un Mac Book Pro pour une ou deux centaines d’euros de plus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Mac Mini tant attendu

Le Mac  Mini fait lui aussi peau neuve dans sa nouvelle robe d’aluminium anthracite. Ses performances ont enfin été mises au goût du jour et permettront à la firme de proposer de nouveau une unité Apple où le client sera indépendant dans le choix de ses périphériques. Le Mac Mini commence à partir de 799$, une nouvelle gamme de prix pour celles et ceux qui voudront entrer dans l’univers MacOS.

L’iPad Pro: le protagoniste de la Keynote

C’est donc le 30 octobre 2018 que l’iPad a connu ses plus gros changements depuis sa création. Déjà surpuissant, c’est aujourd’hui une machine de guerre selon Apple puisque l’entreprise nous promet des performances astronomiques. L’iPad Pro serait même plus puissant que 92% des ordinateurs sur le marché aujourd’hui. Coté design, la tablette a pris un beau coup de jeune, les bords arrondis laissent place à des bords rectangulaires, l’appareil photo ressemble à celui d’un iPhone 7 et elle dispose d’une dalle LCD quasi bord à bord similaire à celle de l’iPhone Xr. Exit le bouton home, Touch ID laisse place à Face ID. On reconnait alors la démarche d’Apple dans la volonté de rapprocher l’iPad du Mac avec l’arrivée du port USB-C permettant d’y brancher tout type d’appareil pour en extraire les données.

L’Apple Pencil, fidèle compagnon du nouvel iPad a lui aussi été revu. Il est équipé d’une surface tactile permettant d’effectuer certaines fonctionnalités – changer de crayons – en tapant dessus. Il est désormais aussi aimanté, il pourra donc resté fixé à son iPad et se recharger par induction grâce à ce dernier.

L’iPad Pro 11 pouces commencera à 799$ et le 12,9 pouces à 999$. Il pourra étendre sa capacité de stockage jusqu’à 1To.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le laïus écologique d’Apple

On le sait, l’entreprise à la pomme est soucieuse de son empreinte écologique et elle ne manque jamais de le faire savoir. Tous les produits Apple annoncés aujourd’hui respectent de nombreuses contraintes écologiques selon la firme. De même, il a été mentionné plusieurs fois que tout l’aluminium utilisé pour ces nouveaux produits est 100% recyclé. C’est désormais une habitude, chaque fois qu’Apple peut donner l’exemple, il ne se prive pas de le faire.