El Chapo : la fin d’un mythe ?

Ennemi public numéro un au Mexique et aux États-Unis depuis son évasion en juillet 2015, Joaquin  » El Chapo » Guzman, avait été arrêté en janvier 2016 pour avoir dirigé pendant 25 ans le plus grand cartel de drogue au monde, le cartel de Sinaloa . Il est depuis ce temps dans une prison haute sécurité de Manhattan. Son procès a débuté le 5 novembre et est tenu à huis clos pour éviter tous risques. Faisons un retour sur son histoire et son ascension au titre de grand criminel.

 Une vie tournée vers la drogue

Né le 4 avril 1957,  Joaquin Guzman grandit dans le village de la Tuna de Badiraguato, connu pour abriter un grand nombre de trafiquants mexicains. Son père était éleveur de bétail mais était cultivateur de pavot à opium qui est nécessaire à la création d’héroïne par exemple. À 15 ans, il commence à vendre du cannabis et obtient son premier champ qu’il cultive avec ses cousins.Dans les années 80, il rejoint le cartel de Guadalajara par le biais de sa belle-soeur qui est mariée avec un membre du groupe.. Ce cartel est connu pour être le plus grand syndicat du crime qu’ait connu le Mexique dans les années 1980. Chargé de transporter la drogue vers les Etats-Unis, le caïd fait rapidement décoller les chiffres du trafic. Il est aussi responsable de multiples assassinats d’agents de police mexicains et américains. En 1989, Miguel Ángel Félix Gallardo, chef du cartel de Guadalajara est arrêté en peignoir de bain et est condamné à 40 ans de prison pour traffic de drogue, kidnappings, meurtres… El Chapo quitte l’organisation suite à cette arrestation. Pour les curieux, la nouvelle série Netflix  » Narcos : Mexico  » reprend l’histoire du cartel. Il lance son propre cartel, le cartel de Sinaloa spécialisé dans l’héroïne et la cocaïne.

Le maître de l’évasion

Après une fusillade entre le cartel de Guzman et celui de Tijuana, le gouvernement mexicain lance une chasse à l’homme pour trouver El Chapo. Il est retrouvé en 1993 au Guatemala et extradé au Mexique. Il est condamné à 20 ans de prison dans la prison haute sécurité de Puento Grande d’où il continue de diriger son cartel. Après 8 ans passé en prison, le baron de la drogue réussit à s’évader. En effet, 78 personnes furent impliqués pour que tout se passe bien. Caché dans un chariot à linge puis dans un coffre de voiture, il s’échappe sans difficulté.

Entre 2001 et 2014, El Chapo se fait petit et les différents gouvernements n’arrivent pas à mettre la main dessus. Cependant, en février 2014, une gigantesque opération réunissant le gouvernement mexicain, la DEA ( police des stupéfiants américaine ) et les Marshalls est lancée pour l’arrestation du criminel. Il est arrêté dans sa demeure au Sinaloa et renvoyé en prison. Il réussit en  juillet 2015, sa seconde évasion. Alors qu’il était placé dans une cellule muni d’une douche, il s’échappe grâce à un tunnel de 1,5km de long creusé à 10 mètres de profondeur. Tout était prévu : bonbonnes d’oxygène, lumières… Les agents de sécurité, étonnés de ne plus le voir dans les caméras de surveillance, viennent vérifier sa cellule et découvrent le tunnel. 

El Chapo en plein procès

En janvier 2016, le narcotrafiquant retombe dans les mains du gouvernement mexicain mais cette fois, des agents d’Interpol se rendent à la prison pour délivrer« deux mandats d’arrêt aux fins d’extradition ». Un an plus tard, le plus grand baron de la drogue est extradé aux Etats-Unis et réside actuellement au Centre correctionnel métropolitain de Manhattan, à mi-chemin entre Chinatown et Wall Street -là où séjourna jadis l’homme d’affaires Bernard Madoff.

Le procès de celui qui a envoyé plus de 200 tonnes de cocaïne aux Etats-Unis a débuté le 5 novembre 2018 à New-York. Il est tenu à huis clos et les jurés ont été choisis méticuleusement pour assurer la sécurité maximale. Le parti d’El Chapo a notamment accusé le gouvernement mexicain d’avoir accepté des pots-de-vins. Réponse immédiate de la présidence mexicaine : « Le gouvernement de Enrique Peña Nieto a poursuivi, capturé et extradé le criminel Joaquin Guzman . Les affirmations de son avocat sont complètement fausses et diffamatoires ». Le procès est donc en cours et le narcotrafiquant risque sûrement la perpétuité et on se doute qu’il aura bien plus de mal à s’échapper d’une prison haute sécurité américaine à 61 ans.

Joaquin « El Chapo » Guzman finira probablement  sa vie en prison et on se demande si ses hommes vont pouvoir continuer d’exercer leurs activités sans son leader. Cependant, le monde de la drogue ne cesse de se développer et les nouveaux cartels de se multiplier.

Tag(s) associé(s):