Samsung x « Fake » Supreme : le Coréen ridiculisé et l’Américain affaibli malgré lui

S’il y a bien une scène à retenir aujourd’hui, c’est celle de l’irréaliste conférence donnée par Samsung. Le constructeur coréen à dévoilé ce lundi son nouveau Samsung A8… et une collaboration avec Supreme. Quelle a été notre surprise lorsque nous avons vu arriver sur scène un représentant de la soi-disante marque états-unienne arborer un faux manteau Supreme.

Des représentants de la marque de contrefaçon appartenant à la société Brand Firm

Sans que le public n’ait été mis au courant, Samsung a signé une collaboration avec Supreme Italia, une marque italienne ayant copié le logo et les produits de la vraie marque américaine. Ce sont donc les représentants de la société Brand Firm qui possèdent Supreme Italia et Supreme Spain, deux marques ayant ouvert des boutiques en Europe revendant du Supreme contrefait. C’est alors un monde de la mode stupéfait qui regarde cette scène invraisemblable, le poids lourd informatique collaborant avec une marque à la réputation plus que douteuse.

Le coréen humilié rappelle le talon d’Achille de Supreme

Pensant que Samsung avait été dupé, le magazine de mode Hypebeast Chine a pu répondre à cette hypothèse en contactant  Leo Lau, directeur du marketing numérique chez Samsung Electronics Greater China : « Nous collaborons avec la marque Supreme italienne, pas l’américaine. Supreme USA n’a pas d’autorisation de vente ni de commercialisation en Chine, et la marque italienne a acquis l’autorisation de vente et de commercialisation pour la zone Asie-Pacifique (hors Japon) ». Leo Lau assure donc connaitre Supreme Italia et compte bien collaborer avec cette marque qui a dernièrement gagné un procès contre Supreme USA et obtenu une autorisation de commercialisation en Chine.

Il n’en reste pas moins que Samsung rappelle le problème auquel est confronté Supreme USA, celui de ne pas avoir protégé sa marque. Si la société Brand Firm a en effet pu en arriver là, c’est qu’elle a pu prendre ce logo sans être inquiétée. Après avoir eu les autorisations de vente et de commercialisation, les responsables de Fake Supreme ont fait part de leur expansion sur le territoire chinois. Ils ont en effet annoncé lors de la conférence l’arrivée d’un prochain magasin de sept étages à Beijing… pour le plus grand plaisir de Supreme USA.

Samsung a donc voulu jouer la carte de l’ambiguïté en passant sous silence l’origine de la marque avec qui elle collaborait pour faire monter la hype autour de l’événement. Néanmoins, on se demande encore qui osera arborer dans sa main un téléphone venu d’une collaboration avec une marque de contrefaçon.