Les clubs français gâtés en coupes d’Europe

Ce lundi 17 décembre ont eu lieu les tirages au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions et des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Lyon, Paris et Rennes connaissent désormais leurs adversaires et devront tous les trois batailler pour accéder au tour suivant. 

Paris pour la confirmation, Lyon pour l’histoire

Au vu des 16 équipes présentes dans les boules à l’aube du tirage, il aurait été compliqué de parler de tirage favorable quelle qu’en soit l’issue. Rarement les 16 clubs présents à ce niveau-ci de la compétition n’ont autant fait l’unanimité sur la scène européenne. Même si certains restent plus prestigieux ou en forme que d’autres, le discours des dirigeants lyonnais et parisiens était sensiblement le même : « nous devons être prêts à affronter n’importe qui. »

Pour le Paris-Saint-Germain, ce n’importe qui fut Manchester United. Le club anglais aux stars internationales coaché par José Mourinho n’est pas au top de sa forme ces derniers temps : les Red Devils sont actuellement 6èmes de Premier League, à 9 points de Chelsea, pour le moment barragiste de la Ligue des Champions. En phase de groupe, les Mancuniens ont terminé à la seconde place, derrière la Juventus et devant Valence et les Young Boys de Berne, se qualifiant sans trop de difficultés. Sur le papier, tout laisse à penser que le PSG est légèrement favori face aux Anglais, qui vivent une période tumultueuse avec des conflits internes réguliers (notamment entre Pogba et Mourinho). Mais il faut aussi prendre en compte l’expérience de United, triple vainqueur de la compétition, et qui compte dans ses rangs de grands champions capables du meilleur sur une double-confrontation. Il faudra donc que les Parisiens restent concentrés et humbles pour accéder aux quarts de finale.

Du côté de l’Olympique lyonnais, c’est la joie et la bonne humeur qui prédominent. Les Gones héritent du grand FC Barcelone en huitièmes de finale, qui a déjà remporté cinq coupes aux grandes oreilles. La marche semble immense pour les Français face à un Barça en grande forme qui a surclassé son groupe où se trouvaient Tottenham, l’Inter Milan et le PSV. Et pourtant… les Lyonnais ont prouvé qu’ils étaient capables de grandes choses en phase de groupe en gagnant sur le terrain de Manchester City et en les tenant en échec au Groupama Stadium. On sait désormais que ces Lyonnais sont capables d’un gros coup, d’autant plus que le Barça ne survole pas la Liga depuis le début de la saison. L’espoir est infime donc pour les hommes de Pep Genesio, mais il est bien réel. Et si c’était ça la surprise des huitièmes ?

Une première historique face au Betis Séville pour Rennes

Cette affiche de Ligue Europa ne vous fait sûrement pas rêver, mais elle est pourtant tout à fait historique. Le Stade Rennais, vilain petit canard du football français, va connaître pour la première fois de son histoire longue de 117 ans les phases finales d’une compétition européenne (si on ne compte pas sa finale de la Coupe Intertoto en 1999, lol). Les Bretons auraient pu tomber sur un gros poisson comme le Napoli, Chelsea ou encore Arsenal, qui sont toujours en course pour décrocher la C3. Il s’agira du Betis Séville, un club non moins historique. Les Verdiblancos où évoluent Lo Celso, prêté par le PSG, ou encore l’ancien rémois Aïssa Mandi, se sont extirpés d’un groupe compliqué composé de l’Olympiakos, du Milan AC et de Dudelange. Résultat ? Premiers, et invaincus. Il faudra avoir un mental de fer du côté des Rouge et Noir pour résister aux Sévillans qui seront inévitablement survoltés au match retour dans leur antre de Benito-Villamarin.

Les pronos de la rédac’:

Paris se qualifie

Lyon ne se qualifie pas

Rennes ne se qualifie pas

Tag(s) associé(s):