Bird Box, la nouvelle production de Netflix vaut-elle vraiment le coup ?

Vous avez peut-être vu la bande annonce affichée de Bird Box sur tous les écrans lorsque vous faisiez vos courses de Noël. Si ce n’est pas le cas, vous en avez sûrement entendu parler puisque le nouveau film de Susanne Bier sorti le 21 décembre dernier fait beaucoup de bruit. En moins d’une semaine, plus de 45 millions de comptes Netflix avaient regardé Bird Box, le meilleur démarrage pour un film de la plateforme. Certains le considèrent même comme le meilleur film de 2018. Mais mérite-t-il toute cette attention ?

Un film où le regard peut tuer

Le synopsis peut paraître à première vue assez classique. C’est le chaos. Un phénomène étrange pousse les gens à mettre fin à leur vie. C’est la cause de milliers de morts en Europe et cela semble arriver aux Etats-Unis. La protagoniste, Mallory, se retrouve esseulée, traumatisée et enceinte jusqu’aux yeux. Elle parvient à se réfugier dans une maison en compagnie d’autres rescapés. Ils vont tout faire pour survivre ensemble. A priori jusque-là, c’est plutôt du déjà-vu. On pourrait s’attendre à voir surgir des monstres hideux, prêt à tout pour exterminer la race humaine. Ou alors à la propagation d’un virus qui rend fou. Mais l’ennemi n’apparaît jamais. Les gens se suicident après avoir regardé au loin. La règle est donc simple : ne jamais aller dehors sans un bandeau ou les yeux fermés. Regarder c’est mourir.

L’exploitation des sens dans les thrillers ou les films d’horreur semble être en vogue en ce moment. En effet, on peut trouver des similitudes avec le film d’horreur « Sans un bruit » de John Krasinski. La vue et la voix peuvent tuer. Cela met tout de suite en place un climat angoissant, qui donne envie de continuer à regarder pour savoir qui parviendra à s’en sortir. Mais dans Bird Box, l’ennemi est mystérieux. Qu’aperçoivent donc les personnes qui mettent fin à leurs vies ? Elles semblent déroutées, perdues, prêtes à en finir. Vraiment, c’est à vous donner envie de vous bander les yeux après le visionnage du film.

Mais au fond, Bird Box est-il si extraordinaire que ça ?

Les acteurs principaux, Sandra Bullock, John Malkovich et Trevante Rhodes jouent leur rôle de façon tout à fait remarquable. On peut également apprécier l’apparition du rappeur Machine Gun Kelly pour quelques scènes. L’intrigue est bien rodée, on ne s’ennuie pas et la fin arrive très rapidement sans qu’on l’ait souhaité. Mais d’ailleurs cette fin, que penser d’elle ? Un peu trop de facilité peut-être ? C’est une fin sans grande originalité, sans le piment qui aurait pu nous donner envie de revoir le film. Alors Bird Box ne serait-il pas un peu surcoté ?

Certes, on peut admettre que le film est entraînant, que les acteurs jouent bien et que le sujet est bien traité. Mais en soit, ce n’est rien de bien nouveau. Le coup du « survivre dans une maison avec des inconnus » et la perte une à une des membres de cette même maison a déjà été utilisée. Certes pas dans le même contexte ou la même intrigue mais ce n’est rien de bien innovant. Les sens ont également déjà été exploités de nombreuses fois. En somme, Bird Box est un film assez classique qui a rencontré un grand succès grâce à sa brillante médiatisation. Si vous voulez vraiment un bon film angoissant, regardez Zodiac. Et puis, il est disponible sur Netflix lui aussi.