Les Oscars et les Césars 2019 : Les pronos de la Rédac’

Ce mardi 22 janvier est parue la liste des nominations pour la 91ème cérémonie des Oscars et, le lendemain, celle de son égale française : les Césars. La rédaction vous livre ses pronostics avec son choix du cœur (en gras) et le choix qui paraît le plus logique (souligné). Aurez vous le même avis ?

Les Oscars

Comme d’habitude, les choix de l’Académie font couler beaucoup d’encre. Tout d’abord parce que la cérémonie qui se déroulera le 24 février dans le Dolby Studio d’Hollywood se fera exceptionnellement sans Maître de cérémonie. En effet, Kevin Hart, présentateur pressenti s’est vu évincé suite à la publication de tweets homophobes. C’est une édition unique aussi car c’est l’avènement de films Netflix (Roma obtient 10 nominations et La ballade de Buster Cruggs en obtient 3). En se souvenant du tollé d’Okja privé de la compétition l’année dernière, on ne peut que souligner cet effort d’ouverture. C’est aussi la première fois qu’un film de super héros se voit nominé dans la catégorie meilleur film. Mais, si nous saluons les qualités du film, il n’en a pas moins de gros défauts qui rendent cette nomination amer et étrange (où étaient les Oscars pour The dark knight ?).

Nominations :

– Meilleur film : A Star is Born, BlacKkKlansman, Black Panther, Bohemian Rhapsody, La Favorite, Green Book, Roma, Vice.

Pour l’Oscar du Meilleur film, la rédac voit, après de longs débats, BlacKkKlansman s’imposer. Le film de Spike Lee apparaît favori, devant la concurrence de Bohemian Rhapsody, déjà vainqueur du Golden Globes 2019 et de Roma qui sera sans doute handicapé par sa production. (Netflix… Et oui, l’Académie des Oscars ne semble pas prête à récompenser un film produit par la plateforme en ligne… Mais on espère se tromper !) Nous voulons évidemment voir A Star is Born repartir avec la récompense, mais les Oscars sont politiques… 

– Meilleur acteur : Christian Bale dans Vice, Bradley Cooper dans A Star is Born, Willem Dafoe dans At Eternity’s Gate, Rami Malek dans Bohemian Rhapsody, Viggo Mortensen dans Green Book.

Rami Malek risque fort de gagner la grande distinction et nous le déplorons. Ne crachons cependant pas sur sa performance, mais lorsqu’on voit les quelques pointures face à lui comme Christian Bale, Viggo Mortensen ou encore Willem Dafoe (excusez du peu) on ne peut que déplorer toute cettte médiatisation autour de l’acteur. On a un peu l’impression de récompenser la popularité de Freddie Mercury plutôt que la performance de Rami Malek.

– Meilleure actrice : Yalitza Aparicio dans Roma, Glenn Close dans The Wife, Olivia Colman dans La Favorite, Lady Gaga dans A Star is Born, Melissa McCarthy dans Can You Ever Forgive Me ?.

Pas besoin de grands discours, Lady Gaga le mérite au-delà de son statut de chanteuse star. Touchante, crédible, à la fois faible et puissante, elle s’impose comme l’étoile naissante du cinéma ! ( Tu l’as le jeu de mot ? )

– Meilleur réalisateur : Spike Lee pour BlacKkKlansman, Pawel Pawlikowski pour Cold War, Yorgos Lanthimos pour La Favorite, Alfonso Cuaron pour Roma, Adam McKay pour Vice.

Malgré les arguments évoqués précédemment contre Netflix, les Oscars ne peuvent pas faire comme si Roma n’existait pas. Même s’il ne décroche pas la récompense suprême, la rédac’ pense (et espère) que c’est l’Oscar du Meilleur réalisateur qui sera attribué à Alfonso Cuaron et qui viendra récompenser l’ensemble du film.

– Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali dans Green Book, Adam Driver dans BlacKkKlansman, Sam Elliott dans A Star is Born, Richard E. Grant dans Can You Ever Forgive Me ?, Sam Rockwell dans Vice.

Mahershala Ali n’a plus rien à prouver et mériterait de gagner. Mais il a déjà été récompensé il y a deux ans pour Moonlight et Adam Driver continu de monter dans des rôles intéressants qu’il tient à merveille. Un petit Oscar serait totalement justifié, pour une carrière brillante et prometteuse.

– Meilleure actrice dans un second rôle : Amy Adams dans Vice, Marina de Tavira dans Roma, Regina King dans Si Beale Street pouvait parler, Emma Stone dans La Favorite, Rachel Weisz dans La Favorite.

Même si la concurrence parait rude avec des adversaires comme Emma Stone, déjà vainqueure de l’Oscar de la Meilleure actrice en 2017 pour son rôle dans La La Land. On voit bien Regina King remporter l’Oscar cette année pour son rôle dans Si Beale Street pouvait parler, film qui raconte l’histoire d’un jeune couple dont l’homme est accusé à tort d’avoir volé un sac et sa femme, muette, sait qu’il est innocent et fait tout pour le prouver.

– Meilleur film d’animation : Les Indestructibles 2, L’Ile aux chiens, Miraï, ma petite sœur, Ralph 2.0, Spider-Man : New Generation.

Les indestructibles 2 mériterait grandement une distinction pour ses prouesses techniques, scénaristiques et pour récompenser enfin un Brad Bird sous-côté. L’audace de Spider-Man : New Generation devrait également être récompensé mais c’est la cruelle loi de la compétition et il serait plus probable de voir L’Ile aux Chiens de Wes Anderson rafler le prix. Pour ses cadrages, son montage, ses messages et son univers fou, ce serait amplement mérité.

– Meilleur film en langue étrangère : Capharnaüm (Liban), Cold War (Pologne), Never Look Away (Allemagne), Roma (Mexique), Une affaire de famille (Japon).

Capharnaüm doit gagner. Artistiquement parlant pour toutes les qualités du film et sa réalisation presque documentaire, mais aussi politiquement avec ses messages importants. Il est important de récompenser ce genre de dénonciations de notre  société, pour éveiller les esprits sur notre réalité. Cependant, si Roma ne remporte aucune des distinctions précédentes sa victoire ici ferait office de lot de consolation. Mais réduire ce film à cette récompense serait un gâchis total.

Les Césars

La cérémonie des Césars se déroulera le samedi 22 février, une nouvelle fois à la salle Pleyel. Elle sera présentée par l’une des figure incontournable du cinéma français : Kad Merad qui succède à Manu Payet et Jérôme Commandeur. La cérémonie sera dédiée à Charles Aznavour, décédé en octobre. Ici, pas de scandales, pas de problèmes avec Netflix, on privilégie l’art à la politique. Tout semble plus simple de ce côté de l’Atlantique.

Nominations :

– Meilleur film : La Douleur, En liberté !, Les Frères Sisters, Le Grand Bain, Guy, Jusqu’à la garde, Pupille.

Après un (trop ?) grand nombre de récompenses, Jacques Audiard revient avec un nouveau film. Devinez quoi ? Il est génial ! Evidemment qu’il mérite la distinction et récompenser un western serait, de plus, original et rafraîchissant. Après, tous les films de cette liste méritent plus d’attention mais il faut hélas un vainqueur. Mention spéciale au Grand Bain, un film qui réussit à être populaire et qualitatif à la fois, une qualité bien trop rare dans le paysage français. Rappelons que Guy s’est méchamment planté au box-office malgré la popularité d’Alex Lutz et la qualité du film.

– Meilleur acteur : Edouard Baer dans Mademoiselle de Joncquières, Romain Duris dans Nos batailles, Vincent Lacoste dans Amanda, Gilles Lellouche dans Pupille, Alex Lutz dans Guy, Pio Marmaï dans En liberté !, Denis Ménochet dans Jusqu’à la garde.

Enfin une récompense pour le grand Denis Ménochet ? Le gars qui a joué avec Quentin Tarantino, Ridley Scott ou encore Justin Kurzel. Celui qui peut supporter n’importe quel rôle dans n’importe quel scénario. On croise les doigts pour que la récompense soit cette année… Surtout que la concurrence est rude avec de grands noms comme Edouard Baer, Romain Duris, Vincent Lacoste et Gilles Lellouche, le rôle d’Alex Lutz taillé pour les récompenses, ou encore un Pio Marmaï toujours pas récompensé avec ses deux nominations. Tous mériteraient de gagner, mais il n’en restera qu’un.

– Meilleur actrice : Elodie Bouchez dans Pupille, Cécile de France dans Mademoiselle de Joncquières, Léa Drucker dans Jusqu’à la garde, Virginie Efira dans Un amour impossible, Adèle Haenel dans En liberté !, Sandrine Kiberlain dans Pupille, Mélanie Thierry dans La Douleur

Sandrine Kiberlain semble être la favorite pour succéder à Jeanne Balibar. Dans son rôle pour Pupille, elle incarne une femme des services sociaux qui ont pour mission de trouver une nouvelle famille au petit Théo qui vient de naître sous X. Ce film plein de tendresse fait ressortir le talent de l’actrice pour qui un deuxième César ne serait que mérité. La concurrence peut nous réserver des surprises avec l’autre actrice de ce film Anne Bouchez ou encore Cécile de France pour son duo avec Edouard Bear.

– Meilleur réalisateur : Emmanuel Finkiel pour La Douleur, Pierre Salvadori pour En liberté !, Jacques Audiard pour Les Frères Sisters, Gilles Lellouche pour Le Grand Bain, Alex Lutz pour Guy, Xavier Legrand pour Jusqu’à la garde, Jeanne Herry pour Pupille.

Ce sera l’un ou l’autre. Si l’un gagne ici, l’autre sera le réalisateur du Meilleur film. En tous cas, c’est ce qui nous paraît le plus probable. Mais comme vous l’avez vu au dessus, nous avons tout misé sur le film de Jacques Audiard qui est un chef-d’oeuvre de plus à mettre à l’actif du réalisateur. Donc nous avons fort à penser que c’est Gilles Lellouche qui est en pôle pour remporter ce prix qui viendrait récompenser Le Grand Bain dans son intégralité à défaut de la récompense suprême.

– Meilleur acteur dans un second rôle : Jean-Hughes Anglade dans Le Grand Bain, Damien Bonnard dans En liberté !, Clovis Cornillac dans Les Chatouilles, Philippe Katerine dans Le Grand Bain, Denis Podalydès dans Plaire, aimer et courir vite.

Denis Podalydès serait un bon choix pour ce talent qui arrive à mêler intelligence, légèreté et sincérité. Bon point également pour Clovis Cornillac dans Les Chatouilles, un très bon film qu’il conviendrait de récompenser dans au moins une catégorie.

– Meilleur actrice dans un second rôle : Isabelle Adjani dans Le Monde est à toi, Leila Bekhti dans Le Grand Bain, Virginie Efira dans Le Grand Bain, Audrey Tautou dans En liberté !, Karin Viard dans Les Chatouilles.

Isabelle Adjani s’est illustrée à l’écran aux côtés de Karim Leklou et Vincent Cassel; malheureusement absents des nominations… Mais si c’est elle qui a été retenue par l’Académie pour représenter Le Monde est à toi aux Césars, le minimum serait de récompenser ce film qui pour nous, défie toute concurrence dans la liste des nominées. Malgré tout, Virginie Efira reste une prétendante sérieuse au César pour son rôle de maître nageuse et prof de natation synchronisée dans Le Grand Bain.

– Meilleur film d’animation : Astérix : Le Secret de la potion magique, Dilili à Paris, Pachamama.

Le duo Astier/Clichy mérite un César. C’est tout. Pour leur humour, leur inventivité, la qualité de réalisation et la patte artistique du film… Pour le risque d’avoir écrit une histoire originale et parce que c’est aussi bon pour les petits que pour les grands. Alors, pour ces rires et pour ces rêves, Astérix doit gagner.

– Meilleur film étranger : 3 Billboards (USA), Capharnaüm (Lian) Cold War (Pologne), Girl (Belgique), Hannah (USA), Nos batailles (Belgique), Une affaire de famille (Japon).

Oui Capharnaüm gagnera aux Oscars et aux Césars ! Pour la rédac’, c’est l’un des films de l’année.

Ndlr : Pour ce qu’il en est de Sauver ou Périr (?), que la rédaction attendait avec impatience, l’Académie de Césars a choisi pour eux.

Encore une compétition rude cette année avec de nombreux films et personnalités que l’on veut voir récompensés. Si depuis des années les Oscars et Césars essuient des vagues de critiques (toutes ne sont pas injustifiés) cette année a la capacité de venir changer la donne avec des proposition plus aventureuses que d’habitude. Cependant avec des films comme Black Panther au Oscars, on est en droit de craindre le pire. Ces cérémonies ne sont pas seulement des distinctions artistiques. Il s’agit de politique pour faire passer des messages (mettre en avant tel ou tel film), récompenser une carrière plutôt que la performance immédiate, ou la prise de risque originale au résultat final. Rappelons que ce pile ou face se résoudra le 22 février pour les César et le 24 pour les Oscars.

La parole de la rédaction n’est faite que de paris et d’espérance, il est absolument impossible de deviner les résultats à l’avance. Pariez et partagez nous votre score final !

RENGARD Louis

MAIO Valentin

Toutes les autres nominations aux Oscars

Toutes les autres nominations aux Césars

Publicités