Chapeau Schiappa

La nouvelle ne vous aura sûrement pas échappé tant l’absurdité et la débilité de ce non-évènement ont fait rire (ou pleurer) ces derniers jours. Ce vendredi 25 janvier, Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, co-animera avec le grand Cyril Hanouna l’émission « Balance Ton Post » dédiée au Grand Débat National. Evidemment, il fallait qu’on donne notre avis.

Depuis que Marlène Schiappa est devenue une personnalité de notoriété publique, c’est-à-dire il n’y a même pas un an et demi, nombreux ont été les buzz liés à la Secrétaire d’Etat. Et c’est pourtant dommage car, auparavant, Schiappa visait souvent juste, en répondant notamment à Manuel Valls en juillet 2014 sur le port du voile, se posant ensuite comme un fervent soutien à la laïcité. Mais depuis, ce sont des petites polémiques, sous fond de communication numérique qui s’accumulent pour l’ancienne blogueuse féministe. Que ce soit sa traversée du quartier Chapelle-Poujol, son intrusion dans l’affaire Daval ou encore ses fake news sur les gynécologues, Schiappa n’en est donc pas à son coup d’essai quand il s’agit de faire parler d’elle négativement. Mais là, c’est le Graal…

Ainsi, Marlène Schiappa, l’impopulaire première féministe de France (titre attribué par certains, n’en déplaise à d’autres) qui ne récolte que 20% d’opinion favorable, a décidé d’aller co-animer un débat autour d’une des plus graves crises que connaît la 5e République, aux côtés de Cyril Hanouna. On le rappelle, l’animateur vedette de C8 pointe à la dernière position du classement des animateurs de 2018, avec 6,4% de cote de popularité. Où est le problème, me direz-vous ? Si l’on met deux personnes impopulaires sur un plateau télé, personne ne les regardera, et puis c’est tout. Oui, mais non. Il s’agit ici d’une représentante de la France, qui plus est chargée de s’occuper de l’égalité homme/femme ET des discriminations qui se rend dans l’émission d’un individu controversé. Faut-il rappeler que dans Touche Pas à Mon Poste, ou dans les autres émissions de la chaîne C8 (ou plutôt devrai-je dire Cyril 8 ?), nous assistons depuis des années à des scènes homophobes, sexistes et xénophobes. Dernières en date ? La banalisation du viol conjugal par certains chroniqueurs, ou l’homophobie clairement affichée à l’égard de Bilal Hassani.

Certes, Cyril Hanouna a été un des premiers à inviter des gilets jaunes sur son plateau. Mais cela ne doit pas pour autant effacer le passif de ses émissions. Que l’on soit clairs : la Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes et de la Lutte contre les discriminations n’a rien à faire dans cette émission, ce cirque même. Le Grand Débat National est trop important pour se permettre ce genre d’écarts. Une fois encore, nous assistons à une dévalorisation de l’exercice du pouvoir, au sein d’un Etat qui est devenu une entreprise de communication. Le débat doit se faire partout, tout le temps, avec tout le monde, mais certainement pas incarné par ces deux individus qui font du mal aux valeurs de la France.

Je n’irai pas jusqu’à dire comme Monsieur Estrosi, toujours aussi fin, que « si le Journal du Hard existait encore, peut-être que Schiappa irait« , et m’en tiendrai juste à la réaction du grand homme qu’est Gérard Larcher, président du Sénat : « Mme. Schiappa, faites preuve de modération, pour une fois. »

Publicités
Tag(s) associé(s):