Lens et Le Havre se neutralisent… et se condamnent ?

Ce lundi 1er avril, une belle affiche de Ligue 2 était annoncée au Stade Bollaert-Delelis : Lens (6e avant le match) recevait Le Havre (9e). Ces deux équipes visent depuis plusieurs années la montée en Ligue 1. Elles se rencontraient dans la course finale aux play-offs.

Elles devaient toutes les deux s’imposer pour se rapprocher ou entrer dans la zone de pré-barrages. Lens n’a plus battu Le Havre depuis novembre 2016 (3 défaites et un nul depuis). Au match aller, lors de la 12e journée, Les Ciel et Marine s’étaient imposés 2 buts à 1. Les Nordistes avaient donc une revanche à prendre.

Soirée jeux de société : échecs et billard

© RC Lens

Les Normands commencent par monopoliser le ballon pendant le premier quart d’heure. Toutefois, leur possession est stérile, ils sont cantonnés à l’entrée de la surface lensoise. Les Sang et Or n’entreront dans le camp adverse pour la première fois qu’à la 20e minute seulement.

Rapidement, nous comprenons que les deux équipes ne déroulent pas leur meilleur football. Comme à l’échauffement, nous assistons à une brésilienne (mais en moins bien) avec des enchaînement de têtes mal ajustées et des dégagements dans tous les sens. Le match de foot virait à la partie de billard. Beaucoup de pertes de balles sont à déplorer. Les attaquants manquent d’application dans les derniers gestes. Le score final prouvera qu’ils n’ont fait qu’échouer face aux gardiens.

Nous pouvons d’ailleurs souligner la bonne prestation des deux portiers Leca et Thuram. Ils ont tous les deux réussi à repousser une frappe dangereuse sur leur montant. À la 35e minute tout d’abord. Un coup franc très dangereux est sifflé à la limite de la surface après une main du défenseur et capitaine havrais Denys Bain. Les supporters lensois réclament un penalty. Gomis frappe fort à ras-de-terre. Yohann Thuram se couche de tout son long et repousse sur le poteau gauche.
Une demi-heure plus tard, à la 65e, c’est une frappe de Jean-Pascal Fontaine qui est claquée sur la barre transversale par Jean-Louis Leca. C’est la seule fois que le HAC a réellement inquiété son adversaire.

En effet, à la 71e, ils vont être réduits à 10. Youga arrive en retard, glisse et lâche une semelle dangereuse sur Gomis. Le Havrais est logiquement expulsé. C’est son 5e carton rouge en trois saisons, un record en Ligue 2.

Les deux coachs vont entièrement renouveler leur ligne offensive. Du côté du RC Lens, l’entraîneur Philippe Montanier a sorti Diarra (Chouiar, 56e), son capitaine Mesloub (sous les sifflets) (Bencharki, 75e) et Gomis (Ambrose, 79e). Le technicien havrais Oswald Tanchot a quant à lui remplacé Gory (Basque, 78e), Ferhat (Abdelli, 90e) et Kadewere (Assifuah, 82e). Il a mis plus de temps pour changer d’attaquants, ce qui explique peut-être le manque de solutions trouvées par les Ciel et Marine.

En toute fin de match, à la 84e minute de jeu, Lens a une quadruple occasion pour prendre l’avantage ! Après une sortie ratée de Thuram sur un centre de Centonze, Kyei frappe au second poteau à deux reprises. Le défenseur Bese puis son gardien Thuram s’interposent. Chouiar est au point de penalty. Il tire mais Bese s’interpose encore. L’ailier finit par gâcher cette énorme occasion en frappant au-dessus du but.

Un nul vierge et décevant

Lens et Le Havre se quittent finalement sur un match nul, blanc et pas abouti techniquement ni tactiquement.

Réduits à dix pendant vingt minutes, les Normands ont subi mais ont su résister en fin de match. Les Nordistes ont eu deux énormes occasions et peuvent s’en vouloir. D’autant plus que toutes les stats allaient en leur faveur : 52% de possession de balle et 15 tirs dont 6 cadrés. Ils ont cruellement manqué d’efficacité et de réalisme, comme le montre leur dernière opportunité incroyablement ratée.

© RC Lens

Les 33 000 spectateurs qui avaient fait le déplacement ont encouragé leur équipe tout au long du match bien que celui-ci ne soit pas de très grande qualité. Le premier couplet des « Corons » a été entonné à la reprise du jeu et des chants ont été repris en continu. Le meilleur public de Ligue 2 (voire de France ?) a montré son mécontentement en fin de match en sifflant copieusement les joueurs qui sont rapidement rentrés au vestiaire.

© Severine Courbe
© Severine Courbe

Ils ont été consolés par le concert de Magic System et le feu d’artifice qui clôturaient la soirée en inauguration du réseau de transports Tadao à Lens.

Les Sang et Or sont désormais 5e et derniers pré-barragistes. Le 8 avril, ils joueront contre Châteauroux, les 16e. Ils auront donc une très bonne opportunité de se replacer au général.
Ils devront toutefois affronter à domicile leur voisin valenciennois lors du derby le 13 avril. Souvenez-vous du match aller qui avait (un peu) dégénéré… On compte sur ces deux publics fantastiques pour mettre le feu au Stade Bollaert-Delelis ! Le HAC reste 9e à 6 points des barrages. Leurs espoirs de montée semblent donc cette année encore compromis. Attention tout de même à leur capacité à enchaîner les victoires dans le sprint final. Ils pourront déjà enclencher une bonne dynamique le 5 avril face à Niort, les 12e. Rappelons-nous leur folle remontée de la saison dernière avant une défaite malheureuse lors du dernier match de pré-barrages à Ajaccio… un mauvais souvenir pour tous les Seino-Marins.

Les deux clubs vont avoir besoin de tous vos encouragements et de votre soutien pour jouer la montée en Ligue 1. Voici les liens pour devenir supporter de Lens si vous êtes Nordiste ou pour vous abonner au HAC si vous êtes Normand :
http://www.rclens.fr/fr et http://www.hac-foot.com/

© RC Lens
RC LENS 0 / 0 HAC
Au Stade Bollaert-Delelis à Lens le 1er avril à 20h45
Arbitre : Bastien Dechepy
33 093 spectateurs

RCL : Leca – Haïdara, Duverne, Tka, Centonze – Gillet, Doucouré – Gomis (Ambrose, 79e), Mesloub (capitaine) (Bencharki, 75e), Diarra (Chouiar, 56e) – Kyei
Entraîneur : Philippe Montanier
Avertissements : Tka, 69e – Doucouré, 74e

HAC : Thuram – Yago, Camara, Bain (capitaine), Bese – Gueye, Youga – Gory (Basque, 78e), Fontaine, Ferhat (Abdelli, 90e) – Kadewere (Assifuah, 82e)
Entraîneur : Oswald Tanchot
Avertissements : Bain, 34e – Youga, 58e – Fontaine, 66e
Expulsion : Youga, 71e
Publicités