Les Jeunes IHEDN : engagez-vous !

Les Jeunes de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) ont formé une association rattachée au cabinet du Premier ministre. Ils promeuvent « l’esprit de défense » chez les moins de 30 ans. J’ai rencontré M. Florian Thieffry, Président de la délégation régionale du Nord de l’association, ainsi que sa directrice de cabinet, Mila Legay, étudiante en première année de licence de sciences politiques.

L’IHEDN travaille et débat autour de questions liées à la sécurité-défense, aux relations internationales, à l’intelligence économique et à la cybersécurité. Quatorze comités sont chacun spécialisés autour d’un thème : l’énergie ou le Moyen-Orient par exemple. Un comité directeur à l’École militaire de Paris supervise 22 délégations régionales.

M. Thieffry a pris les commandes de la délégation régionale (DR) du Nord des Jeunes IHEDN en septembre 2018. Il l’a entièrement réorganisée. Il a fondé son action autour de deux principes : « subsidiarité et complémentarité ». Le premier signifie que la personne à l’initiative d’un projet en devient le chef. Le second fonctionne autour du réseau : s’il manque une compétence à quelqu’un, il se fait aider dans son projet par les autres membres. Le développement de son réseau, de son capital social, est un aspect important de l’association. En plus de sa casquette de Président de la DR Nord des Jeunes IHEDN, M. Thieffry est par ailleurs chef d’une entreprise qui vend un réseau professionnel et chargé de TD à l’Université de Lille. Notre entretien s’est déroulé comme un cours idéal : clair, riche en références sociologiques, politiques et en humour… tout ça autour d’une petite bière !

De nombreux projets

Les Jeunes IHEDN organisent régulièrement des visites dans des lieux de la région Hauts de France. Ils se sont ainsi rendus dans des infrastructures d’État, des entreprises de défense, au tunnel sous la Manche, à la centrale nucléaire de Gravelines et aux stades de Lille et de Lens, avec les questions de défense et de sécurité pour angle d’observation.

Des projets de conférences sont également en élaboration. Un prochain rendez-vous sera bientôt fixé avec pour question centrale « Les ingénieurs sauveront-ils le monde ? ». Jean-Marc Jancovici, ingénieur et grand orateur, sera invité. Il sera accompagné de Grégory Derville, un collapsologue. Pour faire simple, ces deux personnalités pensent que nous consommons trop d’énergie et que cela entraînera la rupture de notre mode de vie. Ils seront opposés aux directeurs régionaux d’EDF et d’une firme pétrochimique qui défendront l’innovation.

Une autre conférence sur le thème des intérêts en Afrique est en cours d’organisation.

© BFM TV

M. Thieffry et Mila Legay ont également rencontré Frédéric Pierucci. Un ancien patron d’une filiale d’Alstom arrêté par le FBI et incarcéré pendant deux ans aux États-Unis parce qu’il dirigeait une firme concurrençant les intérêts américains du géant General Electrics. Il a publié un ouvrage intitulé « Le piège américain » dans lequel il montre que le libéralisme est uniquement mis en place aux États-Unis lorsqu’il sert les intérêts de la super-puissance. Il veut aussi montrer que les relations sociales ont dépassé le clivage riches et dominants / pauvres et exclus, et qu’elles se cristallisent aujourd’hui autour de conflits entre les intérêts divergents des États. Il sera prochainement invité par l’association pour expliquer sa vision des relations internationales.

Recrutement sur motivation

Le bureau régional de M. Thieffry compte une trentaine de membres. Ils sont essentiellement issus de « l’élite » : diplômés de Sciences Po ou d’écoles de commerce, ingénieurs et chefs d’entreprise.

Vous êtes tous bienvenus pour adhérer à cette association. Si vous êtes intéressés, rendez-vous sur le site de l’association (https://jeunes-ihedn.org/nous-rejoindre/). Vous pouvez envoyer votre candidature par message à M. Florian Thieffry. Précisez simplement vos intérêts et votre parcours. Sachez que le recrutement est uniquement basé sur votre motivation. Peu importent vos compétences, votre expérience professionnelle ou votre réseau, M. Thieffry considère que les membres sont plus impliqués lorsqu’ils travaillent sur des projets liés à des thèmes qu’ils apprécient.

C’est l’occasion pour vous de vous engager dans une association pour concevoir des projets et développer un réseau de contacts.

Publicités