Une ch’tite correction pour le PSG qui attend encore son titre de champion de France !

En attendant la saison 8 de Game of Thrones certains ont pu vivre un match exceptionnel plein de rebondissements, durant lequel le dauphin lillois s’est largement imposé à domicile devant le leader parisien, sur le score de 5-1.

Un point. Il suffisait d’un petit point au Paris Saint-Germain pour être sacré champion de France. Le titre aurait été encore plus beau le terrain du second du championnat, mais les joueurs de Christophe Galtier ne le voyaient pas de cet œil.

Pourtant le match avait presque bien démarré pour les joueurs de la capitale. Dès la deuxième minute, Mbappé reprend un centre seul au second poteau, mais le but est refusé pour hors-jeu.
Le premier joueur a marqué était bien un parisien. Malheureusement Thomas Meunier a eu un relent de Coupe du Monde et a trompé Areola, impuissant sur le but contre son camp du belge.
Quelques instants plus tard, Bernat ramène les deux équipes à égalité.

Coup du sort pour les deux protagonistes de cette première période, aucun ne va finir la mi-temps sur le terrain. Meunier s’est blessé, tout comme Thiago Silva. Bernat a quant à lui pris un carton rouge pour une grossière faute sur Pépé devant la surface. Pour compléter cela, il faut ajouter une blessure lilloise, du capitaine Soumaoro. Rien que ça.

Portés par Ikoné et Pépé, les Nordistes ont inscrit quatre buts en deuxième mi-temps, portant le score à 5-1 face à des parisiens incapables de se montrer dangereux. Il s’agit de la première fois que Paris prend cinq buts sous l’ère QSI… en Ligue 1 évidemment. Pour ne rien cacher, on est passé tout près d’un 6-1, que les supporters lillois attendaient avec ferveur (et nous aussi pour être honnêtes) et qui aurait remémoré quelques souvenirs aux adversaires du soir. Mais on ne va pas remuer le couteau dans la plaie.

Le stade Pierre Mauroy était d’ailleurs en ébullition pendant tout le match.
Cette manita est une consécration pour les Lillois. Auteurs d’une saison incroyable alors qu’ils n’étaient même pas sûrs de rester en Ligue 1 suite à leurs déboires financiers, le club peut largement rêver de Ligue des Champions. Et on ne va pas se mentir on veut voir revenir la plus belle des compétitions dans le Nord de la France, où elle est attendue depuis la saison 2012-2013.

Avec 8 points d’avance sur l’OL qui est en pleine période de crise, on voit mal comment la seconde place ne peut leur échapper, sauf cataclysme.

L’été risque d’être chargé au niveau transfert avec les départs probables de cadres comme Nicolas Pépé. La cellule de recrutement devra alors être aussi solide que les joueurs dimanche pour assurer une saison prometteuse.

Publicités