Des flammes, beaucoup de flammes et du love : c’était le jour 3 du Main Square

Forteresse classée à l’Unesco, trois scènes qui voient défiler des artistes très attendus comme d’autres totalement inconnus, paillettes partout sur le visage à la Coachella et bandana dans les cheveux façon latino-gangsta… Pas de doute, on est au Main Square ! Le Pépère News a réussi (ne nous demandez pas comment) à se glisser entre les tentes de la presse, coin VIP et autres scènes du plus gros festival des Hauts-de-France pour être vos yeux et surtout vos oreilles…
Chaque jour du festival, nous vous proposons le live-report du jour d’avant avec les plus gros concerts, réussites et déceptions. Voici le dernier !

John Butler trio

Déjà venus en 2014, le jam band a réédité l’expérience du Main Square en jouant sur la Main Stage à 16h30. Avec son allure de parfait surfeur australien, le chanteur John Butler nous a offert un voyage entre la folk, la country ou encore le rock. Armé de sa fabuleuse guitare 12 cordes, il a joué son titre Ocean comme à son habitude, témoignant d’une philosophie de vie bien différente de certains artistes. Have Peace John.

Ben Harper & The Innocent Criminals

Ben Harper était l’une des plus grosses têtes d’affiche de ce dimanche (et même de ce festival). Le chanteur californien accompagné de son précieux groupe s’est amusé sur la Main Stage, c’est le moins que l’on puisse dire. On a par exemple eu droit à une battle exceptionnelle entre Ben Harper accompagné de sa guitare et son bassiste qui se répondaient coup par coup au plus grand plaisir des amoureux de musique. Rien de mieux qu’un petit sunset avec un fond de blues américain, qu’est ce que vous en dites ?

Eddy de Pretto

Concert très attendu du côté de la Green Room autant par les jeunes que les moins jeunes. Enchaînement de singles accompagnés par les deux excellents musiciens, Johny et Charly, décor évoluant au fil des chansons ; le chanteur originaire de Créteil est même venu plusieurs fois au contact de ses fans pour les serrer dans ses bras. Une chose est sûre, Eddy de Pretto est une bête de scène.

Louis Aguilar

On avait déjà eu la chance de l’écouter la veille, sur la Green Room, en compagnie de son binôme Cyril Debarge lors du concert de leur groupe, Weekend Affair. Mais c’est en solo qu’il est venu entamer cette dernière journée du festival sur la scène du Bastion. Dans un registre totalement différent de sa prestation de la veille, Louis interprète principalement les titres de son dernier album, Oh boy, sorti en février 2019.
Même si, et il s’en amuse lui-même sur scène, ses chansons folks profondément inspirées de ses jeunes années américaines tournent principalement autour du thème de la rupture amoureuse, il n’est aucunement question d’un larmoiement puéril. Un air de « oui, ça arrive… mais bon c’est pas si grave ! ». Uniquement accompagné de sa guitare, c’est donc une prestation douce et intimiste que nous a proposé Louis Aguilar, et c’est une grande réussite !

Bring Me The Horizon

Oliver Sykes, chanteur de Bring Me The Horizon, sur la Main Stage – Matthias Colboc

Il faisait chaud, très chaud sur la Main Stage lors du concert de BMTH. Il faut dire qu’ils ont mis le feu sur scène, littéralement. Avec des danseuses équipées de lances-flammes, on était parés pour un barbecue géant. Il n’en fut malheureusement rien.
Mais comme à son habitude, le groupe de métal alternatif britannique nous a livré un show plus que vivant, avec des projections d’images inquiétantes sur l’écran géant de la Main Stage et une présence très vive du chanteur Oliver Sykes. Alors, qu’on aime ou qu’on n’aime pas le metalcore, on ne peut tout de même que saluer cette prestation !

Jain

Dernier concert après trois jours de festival, alors il fallait faire les choses bien. Et quoi de mieux que d’inviter Jain pour combler enfants et parents ? La chanteuse, seule sur scène, avec ses pad ou sa guitare arrive à faire danser une Main Stage remplie. Cohésion entre tous les festivaliers et pour ça merci Jain, merci le Main Square et à l’année prochaine !

Bon, bah le Main Square, c’est déjà fini ! On espère que, si vous aviez la chance d’y être, vous avez autant kiffé que nous ! Dans le cas contraire, on espère vous avoir permis de vivre le festival par procuration… Même si ce n’est jamais pareil ! De notre côté, on n’a pas chômé… On a eu la chance d’interviewer beaucoup d’artistes, donc restez connectés sur Pépère News, du lourd arrive … Prenez soin de vous en attendant !

Elise Dolinard, Baptiste Poil et Matthias Colboc

Publicités